Chargement...
veröffentlicht 18/12/2020

Où en est la construction en cette fin d’année 2020 ?

L’atrium (cloître) a bien avancé. Les murs extérieurs ont été terminés en début d’été. Des grilles de récupération vont connaitre une nouvelle vie ; elles ont été retravaillées par nos soins pour fermer les entrées et les fenêtres de l’atrium.


À l’entrée, le porche-campanile est coiffé de sa charpente en colombages. Il attend sa couverture d’ardoise qui devrait être posée au début d’année 2021.



Le jardin de l’atrium prend forme. Il est, comme le veut la Tradition, planté de deux arbres, un olivier et un cyprès, évoquant les deux arbres du Paradis initial selon le Livre de la Genèse (1,9) : " l’arbre de vie, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal ".


Une fontaine a été installée au milieu, avec une citerne enterrée de 5000 litres pour récupérer les eaux pluviales et alimenter la fontaine en circuit fermé. La fontaine évoque encore le Paradis terrestre d’après la description du Livre de la Genèse (1, 10) : " Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin et de là, il se divisait en quatre bras… " (les quatre allées cruciformes).



Hormis la charpente et le dallage, tout a été réalisé par les membres du monastère.



Nous attendons de pouvoir boucher les ouvertures du catholicon avec nos vitraux d’onyx en cours de réalisation au gré des possibilités liées à vos dons.

veröffentlicht 02/08/2020

Avancement des Travaux en 2020

A quelques jours de la fête de la Transfiguration, père Élie nous fait le plaisir de publier quelques photographies montrant l'avancement des travaux.


Les vitraux et boiseries du monastère sont toujours en projet, les études avancent et les réalisations des boiseries seront engagées dès que les dons collectés permettront leur lancement.


Par ailleurs, depuis le début de l'année, une autre tranche de la construction a bien avancé. Il s'agit de l'atrium (ou cloître). Les photographies parlent d'elles-mêmes.


Le cloître est quasiment fermé.


Vue de l'ensemble montrant le cloître dans le prolongement de l'église.



veröffentlicht 29/06/2020

Pour une Mystique de la Lumière (suite)

Dans le temple de Jérusalem, lorsque le soleil déclinait, on allumait la "mémorah", chandelier à sept luminaires, comme les sept jours de la création, signe qu’une autre Lumière devait remplacer, dépasser, transfigurer la première lumière naturelle.


Les Egyptiens (Abbou Simbel) déjà, et les pyramidions, les obélisques, marquaient l’irradiation de la lumière solaire sur le cosmos…



C’est ce qu’il faut reproduire liturgiquement dans l’architecture sacrée chrétienne : un cycle cosmique dans lequel s’inscrit les cycles de l’année liturgique. Une église est un zodiaque, certains éléments doivent transparaitre.


Ainsi déjà : nous avons orienté le catholicon de la transfiguration de manière à ce que le matin du 6 août, jour de la fête de la Transfiguration et patronage de l’église, le premier rayon de soleil entre par la double fenêtre de l’abside. Ainsi le fidèle qui vient du fond de l’église, ouest, côté du soleil couchant coté ténèbres, mort, s’avance vers la lumière à l’orient et est illuminé, « transfiguré », par cette lumière.



Déjà : aux vêpres (premier office d’un jour liturgique car une journée commence par une nuit, puis un jour, puisque la lumière vient vaincre les ténèbres : "il y eut un soir, il y eut un matin, Jour J.". Aux vêpres introductives à la fête de l’Annonciation, un rayon du soleil pré-couchant venant donc de l’ouest, travers l’oculus (fenêtre circulaire symbolisant l’unicité de Dieu et son Infini) et, traversant toute l’église, vient frapper les portes Saintes de l’iconostase, où est précisément représentée la scène de l’Annonciation. Chaque année, symboliquement, la lumière divine obombre de nouveau la Mère de Dieu sur les portes de l’iconostase et nous introduit au mystère de l’Incarnation du Verbe dans son sein, puis dans le monde.


Vitrage Onyx à Ravenne


à suivre...

veröffentlicht 27/03/2020

Mystique de la LUMIÈRE

De retour de Carrare, père Élie nous fait part de la symbolique forte dont sont inspirés l'architecture de l'église et les vitraux.


"Pour une mystique de la lumière"


(Nous empruntons ce titre à une expression à M. Cesare Nardi, l’architecte de marbres et onyx de Carrara de la société LOVAT, quand nous lui avons expliqué les raisons de notre choix de l’onyx pour nos "vitraux". C’est ainsi qu’il a résumé les principes de l’éclairage de notre église : "Ainsi, vous voulez exprimer la mystique de la lumière".)


La Lumière est le premier élément que Dieu a créé au Principe du monde. Cf. Gn 1,3-5 Dieu dit « que soit générée de la lumière » et de la lumière fut générée. Et Dieu vit que la lumière était bonne, et il sépara la lumière des ténèbres, et Dieu appela la lumière jour, et les ténèbres nuit : et fut généré un soir et fut généré un matin, jour unique ».


Naturellement, ce que l’homme voit en premier lorsqu’il contemple le monde : dans la ténèbre de la nuit, brillent des étoiles, qui sont comme autant de resplendissements d’un La Lumière unique. Puis apparaît le "petit Luminaire" (la lune) pour éclairer la nuit. Puis au matin, un "grand Luminaire" (le soleil), vient vaincre et dominer les ténèbres.


Création du grand et du petit luminaire


Grand luminaire et petit Luminaire rythment notre vie par des cycles qui ont lieu deux fois par jour. Ce cycle est pour l’homme comme une grande respiration : une apparition de la Lumière, une apogée, une diminution et une mort, ceci pour la lune ‘petit luminaire’ et pour le soleil, ‘grand luminaire’.


Les océans eux-mêmes soulignent ce mouvement dans un grand souffle. Deux fois par jour ils se gonflent comme des poumons prêts à éclater, (ils débordent sur les côtes) et deux fois par jour ils se dégonflent et se vident.


Un grand Luminaire éclaire donc le jour : le soleil. Chaque jour il naît de nouveau, cette re-naissance s’accompagne d’une illumination progressive de toute la création (visible), d’une irradiation de sa nature à l’ensemble du monde. Irradiation lumineuse et chaleureuse qui apporte la vie, et les couleurs. Elle révèle l’existence des choses, en en dessinant les contours, les formes, les mouvements. Chaque jour naissance, mouvement, vie, déclin de disparition-mort. Chaque jour renouveau.


En plus de ces cycles quotidiens, il y a les cycles annuels. Le soleil monte et descend dans l’horizon, et détermine de jours et des nuits de valeur variable. Et chaque saison, chaque jour, chaque heure sont marqués par un point précis du soleil dans sa course, ce qui détermine les saisons.


Par ailleurs, pour nous le soleil avec ses rythmes, est l’image de la "Vraie Lumière" Le Christ, Vérité que cherchait Pilate, celle de Dieu uni à l’humanité, et illuminant celle-ci du feu de sa divinité.


A suivre...

veröffentlicht 13/01/2020

Comment les fenêtres et les vitraux seront-ils fabriqués ?


[Les huisseries seront fabriquées en chêne, pour miser sur la durée. Le Monastère et son Église sont construits pour toujours, et non pas pour une période déterminée. Lorsque l’église sera consacrée (inaugurée) les prières et les rites indiqueront, appelleront, évoqueront cette pérennité hors du temps (théorique, évidemment, puisque rien n’est éternel).
Les fenêtres sont de forme rectangulaire et cintrée au sommet :

• le carré-rectangle symbolise toujours le cosmos créé, les angles évoquent les points cardinaux • alors que le cercle (ici le ½ cercle) évoque le ciel, l’infini, l’au-delà etc. D’un cercle, il n’y a qu’un point notable qui est origine et centre. De là procède une infinité de cercles concentriques qui ne sont que des extensions à l’infini du centre originel. D’où la signification symbolique dans toutes les religions du cercle comme image de l’infini ou de la divinité, ou de son mode d’existence, ou de son "lieu de résidence" : le ciel, qui repose sur l’horizon terrestre circulaire etc.


Les huisseries seront peintes en rouge : traditionnellement les églises du mont Athos sont de couleur rouge parce que :

• le rouge est couleur impériale (or Jésus est Roi de la création) et l’église le représente symboliquement • le rouge évoque aussi le sang, (celui que Jésus a versé sur la Croix)


NB tous ces symboles ne sont pas des inventions personnelles, ni un langage ésotérique ou kabbalistique. Ce sont les traditions de toute l’Eglise chrétienne, et même de la plupart des religions indo-européennes, méditerranéennes, extrêmes-orientales, aux Amériques latines, africaines etc. Ce sont des symboles universels (mais rarement présentés comme tels).

La peinture sera appliquée par les membres du monastère et par les fidèles qui le souhaitent : afin que tous soient associés à l’édification de leur église, et ceci pas seulement par une participation pécuniaire. La peinture sera écologique : à partir de farine et d’ocres naturels : par souci écologique évident ; pour la qualité de cette technique insensible aux ultra-violets, facilement utilisable, et protégeant bien les bois, avec peu d’entretien et sans obligation de repeindre après quelques années.


Le menuisier qui confectionnera les fenêtres est aussi le charpentier qui réalise actuellement tous les murs en pans de bois (colombages) de l’église et la charpente de tout l’édifice, celle de la maison des soeurs qui est restaurée en même temps, et de l’atrium par lequel les fidèles passeront pour accéder à l’église.

Voulant faire travailler une entreprise locale, c’est la Maison Dubois, charpentier-menuisier qui est située à Malemort, en Corrèze, qui jouxte Brive-la-Gaillarde, qui a été retenue et qui donne satisfaction. Le chêne qui sera utilisé a son origine dans la forêt de la Xaintrailles, en haute Corrèze, non loin du Monastère. Ces arbres poussent en altitude et sont de qualité reconnue.



]

97
CredoFunders
28 846 €
Von 95 000 €
fertiggestellt

Dieses Projekt war ein Erfolg der 16/01/2021


En partenariat avec

POUR TOUT DON :
Un reçu fiscal émis par la Fondation des Monastères


La Fondation des Monastères, fondation reconnue d'utilité publique (14 rue Brunel 75017 PARIS – 01 45 31 02 02 www.fondationdesmonasteres.org) est habilitée à recevoir les dons, déductibles fiscalement, pour son œuvre de soutien charitable aux membres des communautés religieuses et monastiques de toutes confessions chrétiennes.
5% du montant de votre don sera versé au fonds de solidarité de la Fondation des Monastères, pour aider d'autres communautés. (Les frais de fonctionnement de la Fondation des Monastères sont couverts par ses propres ressources).
La Fondation des Monastères délivre systématiquement un reçu fiscal.


Les informations recueillies sont à l'usage exclusif de la Fondation des Monastères et le cas échéant de la communauté d’affectation, pour vous adresser votre reçu fiscal ou des informations personnalisées. La Fondation des Monastères s’engage à ne jamais louer, échanger ou céder ces informations qui ne seront conservées que pendant la durée nécessaire au traitement. Conformément à la loi « Informatique et libertés » et à la réglementation européenne, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux informations vous concernant, en nous contactant : Fondation des Monastères, 14 rue Brunel, 75017 Paris – fdm@fondationdesmonasteres.org
Les engagements ci-dessus s’ajoutent à ceux pris par Credofunding en la matière.
REDUCTIONS D’IMPOT POUR LES PARTICULIERS IR ET IFI

Compte tenu des dispositions fiscales en vigueur pour les particuliers, ceux-ci bénéficient d’une réduction de 66% du montant de leur don dans la limite de 20% de leur revenu imposable pour l'impôt sur le revenu ou IR, ou de 75% du montant de leur don dans la limite de 50 000 € pour l'impôt sur la fortune immobilière ou IFI :
  • un don de 100 € donne droit à une réduction d'IR de 66 €. Son coût réel n'est que de 34 €
  • un don de 1 000 € donne droit à une réduction d'IFI de 750 €. Son coût réel n'est que de 250 €

REDUCTIONS D’IMPOT POUR LES ENTREPRISES

Les dons des entreprises donnent lieu à une réduction d'impôt égale à 60% de leur montant, dans la limite de 5‰ du CA HT, reportable sur 5 ans.
Ab 100.00 €

Nach Steuerabzug beläuft sich ihre Spende auf: 34.00 €

31 Unterstützung

Un CD des chants des moniales !

Pour un don supérieur à 100 €, recevez un chants des moniales du monastère de la Transfiguration !

Ab 200.00 €

Nach Steuerabzug beläuft sich ihre Spende auf: 68.00 €

5 Unterstützung

Un livre sur le sens théologique de la construction d'une église !

Pour un don supérieur à 200 €, recevez un livret sur le sens théologique de la construction d'une église en remerciement !

Ab 300.00 €

Nach Steuerabzug beläuft sich ihre Spende auf: 102.00 €

3 Unterstützung

Un porte-clé de l'église !

Pour un don supérieur à 300 €, recevez du monastère 1 porte-clé avec une inclusion dans un bloc de verre avec la silhouette 6 faces de l’église en construction.

Ab 500.00 €

Nach Steuerabzug beläuft sich ihre Spende auf: 170.00 €

2 Unterstützung

Un presse papier ou un livre sur la construction d'une église "La maison de Dieu sur terre".

Pour un don supérieur à 500 € 1 presse-papiers en verre (cube de 6 cm d'arête) avec en inclusion la silhouette 6 faces de l’église en construction (Made in France) ou 1 Livre illustré sur la construction d’une église : « La maison de Dieu sur terre » de M. Quenot

56 Mitwirkende wählen nicht zurück.

danke für CredoFunders

03/08/2020 - 22:13
Que Dieu bénisse !
01/05/2020 - 19:51
Dieu bénisse.

veröffentlicht 18/12/2020

Où en est la construction en cette fin d’année 2020 ?

L’atrium (cloître) a bien avancé. Les murs extérieurs ont été terminés en début d’été. Des grilles de récupération vont connaitre une nouvelle vie ; elles ont été retravaillées par nos soins pour fermer les entrées et les fenêtres de l’atrium.


À l’entrée, le porche-campanile est coiffé de sa charpente en colombages. Il attend sa couverture d’ardoise qui devrait être posée au début d’année 2021.



Le jardin de l’atrium prend forme. Il est, comme le veut la Tradition, planté de deux arbres, un olivier et un cyprès, évoquant les deux arbres du Paradis initial selon le Livre de la Genèse (1,9) : " l’arbre de vie, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal ".


Une fontaine a été installée au milieu, avec une citerne enterrée de 5000 litres pour récupérer les eaux pluviales et alimenter la fontaine en circuit fermé. La fontaine évoque encore le Paradis terrestre d’après la description du Livre de la Genèse (1, 10) : " Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin et de là, il se divisait en quatre bras… " (les quatre allées cruciformes).



Hormis la charpente et le dallage, tout a été réalisé par les membres du monastère.



Nous attendons de pouvoir boucher les ouvertures du catholicon avec nos vitraux d’onyx en cours de réalisation au gré des possibilités liées à vos dons.

veröffentlicht 02/08/2020

Avancement des Travaux en 2020

A quelques jours de la fête de la Transfiguration, père Élie nous fait le plaisir de publier quelques photographies montrant l'avancement des travaux.


Les vitraux et boiseries du monastère sont toujours en projet, les études avancent et les réalisations des boiseries seront engagées dès que les dons collectés permettront leur lancement.


Par ailleurs, depuis le début de l'année, une autre tranche de la construction a bien avancé. Il s'agit de l'atrium (ou cloître). Les photographies parlent d'elles-mêmes.


Le cloître est quasiment fermé.


Vue de l'ensemble montrant le cloître dans le prolongement de l'église.



veröffentlicht 29/06/2020

Pour une Mystique de la Lumière (suite)

Dans le temple de Jérusalem, lorsque le soleil déclinait, on allumait la "mémorah", chandelier à sept luminaires, comme les sept jours de la création, signe qu’une autre Lumière devait remplacer, dépasser, transfigurer la première lumière naturelle.


Les Egyptiens (Abbou Simbel) déjà, et les pyramidions, les obélisques, marquaient l’irradiation de la lumière solaire sur le cosmos…



C’est ce qu’il faut reproduire liturgiquement dans l’architecture sacrée chrétienne : un cycle cosmique dans lequel s’inscrit les cycles de l’année liturgique. Une église est un zodiaque, certains éléments doivent transparaitre.


Ainsi déjà : nous avons orienté le catholicon de la transfiguration de manière à ce que le matin du 6 août, jour de la fête de la Transfiguration et patronage de l’église, le premier rayon de soleil entre par la double fenêtre de l’abside. Ainsi le fidèle qui vient du fond de l’église, ouest, côté du soleil couchant coté ténèbres, mort, s’avance vers la lumière à l’orient et est illuminé, « transfiguré », par cette lumière.



Déjà : aux vêpres (premier office d’un jour liturgique car une journée commence par une nuit, puis un jour, puisque la lumière vient vaincre les ténèbres : "il y eut un soir, il y eut un matin, Jour J.". Aux vêpres introductives à la fête de l’Annonciation, un rayon du soleil pré-couchant venant donc de l’ouest, travers l’oculus (fenêtre circulaire symbolisant l’unicité de Dieu et son Infini) et, traversant toute l’église, vient frapper les portes Saintes de l’iconostase, où est précisément représentée la scène de l’Annonciation. Chaque année, symboliquement, la lumière divine obombre de nouveau la Mère de Dieu sur les portes de l’iconostase et nous introduit au mystère de l’Incarnation du Verbe dans son sein, puis dans le monde.


Vitrage Onyx à Ravenne


à suivre...

veröffentlicht 27/03/2020

Mystique de la LUMIÈRE

De retour de Carrare, père Élie nous fait part de la symbolique forte dont sont inspirés l'architecture de l'église et les vitraux.


"Pour une mystique de la lumière"


(Nous empruntons ce titre à une expression à M. Cesare Nardi, l’architecte de marbres et onyx de Carrara de la société LOVAT, quand nous lui avons expliqué les raisons de notre choix de l’onyx pour nos "vitraux". C’est ainsi qu’il a résumé les principes de l’éclairage de notre église : "Ainsi, vous voulez exprimer la mystique de la lumière".)


La Lumière est le premier élément que Dieu a créé au Principe du monde. Cf. Gn 1,3-5 Dieu dit « que soit générée de la lumière » et de la lumière fut générée. Et Dieu vit que la lumière était bonne, et il sépara la lumière des ténèbres, et Dieu appela la lumière jour, et les ténèbres nuit : et fut généré un soir et fut généré un matin, jour unique ».


Naturellement, ce que l’homme voit en premier lorsqu’il contemple le monde : dans la ténèbre de la nuit, brillent des étoiles, qui sont comme autant de resplendissements d’un La Lumière unique. Puis apparaît le "petit Luminaire" (la lune) pour éclairer la nuit. Puis au matin, un "grand Luminaire" (le soleil), vient vaincre et dominer les ténèbres.


Création du grand et du petit luminaire


Grand luminaire et petit Luminaire rythment notre vie par des cycles qui ont lieu deux fois par jour. Ce cycle est pour l’homme comme une grande respiration : une apparition de la Lumière, une apogée, une diminution et une mort, ceci pour la lune ‘petit luminaire’ et pour le soleil, ‘grand luminaire’.


Les océans eux-mêmes soulignent ce mouvement dans un grand souffle. Deux fois par jour ils se gonflent comme des poumons prêts à éclater, (ils débordent sur les côtes) et deux fois par jour ils se dégonflent et se vident.


Un grand Luminaire éclaire donc le jour : le soleil. Chaque jour il naît de nouveau, cette re-naissance s’accompagne d’une illumination progressive de toute la création (visible), d’une irradiation de sa nature à l’ensemble du monde. Irradiation lumineuse et chaleureuse qui apporte la vie, et les couleurs. Elle révèle l’existence des choses, en en dessinant les contours, les formes, les mouvements. Chaque jour naissance, mouvement, vie, déclin de disparition-mort. Chaque jour renouveau.


En plus de ces cycles quotidiens, il y a les cycles annuels. Le soleil monte et descend dans l’horizon, et détermine de jours et des nuits de valeur variable. Et chaque saison, chaque jour, chaque heure sont marqués par un point précis du soleil dans sa course, ce qui détermine les saisons.


Par ailleurs, pour nous le soleil avec ses rythmes, est l’image de la "Vraie Lumière" Le Christ, Vérité que cherchait Pilate, celle de Dieu uni à l’humanité, et illuminant celle-ci du feu de sa divinité.


A suivre...

veröffentlicht 13/01/2020

Comment les fenêtres et les vitraux seront-ils fabriqués ?


[Les huisseries seront fabriquées en chêne, pour miser sur la durée. Le Monastère et son Église sont construits pour toujours, et non pas pour une période déterminée. Lorsque l’église sera consacrée (inaugurée) les prières et les rites indiqueront, appelleront, évoqueront cette pérennité hors du temps (théorique, évidemment, puisque rien n’est éternel).
Les fenêtres sont de forme rectangulaire et cintrée au sommet :

• le carré-rectangle symbolise toujours le cosmos créé, les angles évoquent les points cardinaux • alors que le cercle (ici le ½ cercle) évoque le ciel, l’infini, l’au-delà etc. D’un cercle, il n’y a qu’un point notable qui est origine et centre. De là procède une infinité de cercles concentriques qui ne sont que des extensions à l’infini du centre originel. D’où la signification symbolique dans toutes les religions du cercle comme image de l’infini ou de la divinité, ou de son mode d’existence, ou de son "lieu de résidence" : le ciel, qui repose sur l’horizon terrestre circulaire etc.


Les huisseries seront peintes en rouge : traditionnellement les églises du mont Athos sont de couleur rouge parce que :

• le rouge est couleur impériale (or Jésus est Roi de la création) et l’église le représente symboliquement • le rouge évoque aussi le sang, (celui que Jésus a versé sur la Croix)


NB tous ces symboles ne sont pas des inventions personnelles, ni un langage ésotérique ou kabbalistique. Ce sont les traditions de toute l’Eglise chrétienne, et même de la plupart des religions indo-européennes, méditerranéennes, extrêmes-orientales, aux Amériques latines, africaines etc. Ce sont des symboles universels (mais rarement présentés comme tels).

La peinture sera appliquée par les membres du monastère et par les fidèles qui le souhaitent : afin que tous soient associés à l’édification de leur église, et ceci pas seulement par une participation pécuniaire. La peinture sera écologique : à partir de farine et d’ocres naturels : par souci écologique évident ; pour la qualité de cette technique insensible aux ultra-violets, facilement utilisable, et protégeant bien les bois, avec peu d’entretien et sans obligation de repeindre après quelques années.


Le menuisier qui confectionnera les fenêtres est aussi le charpentier qui réalise actuellement tous les murs en pans de bois (colombages) de l’église et la charpente de tout l’édifice, celle de la maison des soeurs qui est restaurée en même temps, et de l’atrium par lequel les fidèles passeront pour accéder à l’église.

Voulant faire travailler une entreprise locale, c’est la Maison Dubois, charpentier-menuisier qui est située à Malemort, en Corrèze, qui jouxte Brive-la-Gaillarde, qui a été retenue et qui donne satisfaction. Le chêne qui sera utilisé a son origine dans la forêt de la Xaintrailles, en haute Corrèze, non loin du Monastère. Ces arbres poussent en altitude et sont de qualité reconnue.



]

97
CredoFunders
28 846 €
Von 95 000 €
fertiggestellt

Dieses Projekt war ein Erfolg der 16/01/2021


En partenariat avec

POUR TOUT DON :
Un reçu fiscal émis par la Fondation des Monastères


La Fondation des Monastères, fondation reconnue d'utilité publique (14 rue Brunel 75017 PARIS – 01 45 31 02 02 www.fondationdesmonasteres.org) est habilitée à recevoir les dons, déductibles fiscalement, pour son œuvre de soutien charitable aux membres des communautés religieuses et monastiques de toutes confessions chrétiennes.
5% du montant de votre don sera versé au fonds de solidarité de la Fondation des Monastères, pour aider d'autres communautés. (Les frais de fonctionnement de la Fondation des Monastères sont couverts par ses propres ressources).
La Fondation des Monastères délivre systématiquement un reçu fiscal.


Les informations recueillies sont à l'usage exclusif de la Fondation des Monastères et le cas échéant de la communauté d’affectation, pour vous adresser votre reçu fiscal ou des informations personnalisées. La Fondation des Monastères s’engage à ne jamais louer, échanger ou céder ces informations qui ne seront conservées que pendant la durée nécessaire au traitement. Conformément à la loi « Informatique et libertés » et à la réglementation européenne, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux informations vous concernant, en nous contactant : Fondation des Monastères, 14 rue Brunel, 75017 Paris – fdm@fondationdesmonasteres.org
Les engagements ci-dessus s’ajoutent à ceux pris par Credofunding en la matière.
REDUCTIONS D’IMPOT POUR LES PARTICULIERS IR ET IFI

Compte tenu des dispositions fiscales en vigueur pour les particuliers, ceux-ci bénéficient d’une réduction de 66% du montant de leur don dans la limite de 20% de leur revenu imposable pour l'impôt sur le revenu ou IR, ou de 75% du montant de leur don dans la limite de 50 000 € pour l'impôt sur la fortune immobilière ou IFI :
  • un don de 100 € donne droit à une réduction d'IR de 66 €. Son coût réel n'est que de 34 €
  • un don de 1 000 € donne droit à une réduction d'IFI de 750 €. Son coût réel n'est que de 250 €

REDUCTIONS D’IMPOT POUR LES ENTREPRISES

Les dons des entreprises donnent lieu à une réduction d'impôt égale à 60% de leur montant, dans la limite de 5‰ du CA HT, reportable sur 5 ans.
Ab 100.00 €

Nach Steuerabzug beläuft sich ihre Spende auf: 34.00 €

31 Unterstützung

Un CD des chants des moniales !

Pour un don supérieur à 100 €, recevez un chants des moniales du monastère de la Transfiguration !

Ab 200.00 €

Nach Steuerabzug beläuft sich ihre Spende auf: 68.00 €

5 Unterstützung

Un livre sur le sens théologique de la construction d'une église !

Pour un don supérieur à 200 €, recevez un livret sur le sens théologique de la construction d'une église en remerciement !

Ab 300.00 €

Nach Steuerabzug beläuft sich ihre Spende auf: 102.00 €

3 Unterstützung

Un porte-clé de l'église !

Pour un don supérieur à 300 €, recevez du monastère 1 porte-clé avec une inclusion dans un bloc de verre avec la silhouette 6 faces de l’église en construction.

Ab 500.00 €

Nach Steuerabzug beläuft sich ihre Spende auf: 170.00 €

2 Unterstützung

Un presse papier ou un livre sur la construction d'une église "La maison de Dieu sur terre".

Pour un don supérieur à 500 € 1 presse-papiers en verre (cube de 6 cm d'arête) avec en inclusion la silhouette 6 faces de l’église en construction (Made in France) ou 1 Livre illustré sur la construction d’une église : « La maison de Dieu sur terre » de M. Quenot

56 Mitwirkende wählen nicht zurück.

danke für CredoFunders

03/08/2020 - 22:13
Que Dieu bénisse !
01/05/2020 - 19:51
Dieu bénisse.