Chargement...
7
CredoFunders
130 000 €
Sur 950 000 €

Description

L’Église ne peut se contenter d’établir le constat. Elle n’a pas pour vocation de résoudre les problèmes économiques à l’échelle d’une nation mais comme elle le fit magistralement pour l’Europe et d’autres continents, l’Église apporte une lumière au cœur des luttes de ce monde et se doit de poser des témoins concrets, souvent de manière prophétique pour indiquer des voies sur le long terme. Avec 50 à 60% de la population qui est au-dessous de 20 ans, l’Afrique fait face à un défi majeur. La Lumen Valley est un modèle clef pour répondre aux enjeux de développement des prochaines années.


Après la fondation à Fribourg (Suisse), c’est à Rimont dans le diocèse d’Autun que les frères s’installent, faisant de ce lieu la maison-mère de la communauté. Et c’est dans le diocèse de Fréjus-Toulon que le premier prieuré sera fondé en 1981, à Cotignac. Leur charisme s’inspire de la figure et des écrits du disciple Saint-Jean. Il se résume ainsi : À la suite de l’apôtre Jean, vivre ensemble en amis du Christ et témoigner de sa lumière et de son amour.


Présents dans 6 pays africains et pleinement conscients des enjeux immenses devant nous, les frères de Saint Jean souhaitent offrir à la jeunesse africaine une lumière d’avenir créative et profonde : « cette lumière viendra illuminer de l’intérieur la formation au sein du travail, les échanges mutuels, la contemplation de la nature et la recherche de la vérité ; ainsi vécues, ces expériences conduiront à la confiance renouvelée, à l’espérance et à la communion ».


Pour bâtir cet avenir et être vecteur d’espérance et d’épanouissement, la Lumen Valley regroupe en un même lieu trois piliers fondateurs : spiritualité, formation et échange. Le premier acte prend racine au Togo dans la région de Kara.



Le monastère a pour fin d’être et d’offrir une source de vie spirituelle, de recherche de la vérité et une présence de prière, d’écoute fraternelle et de permettre l’accompagnement des personnes et la cohérence du projet global au niveau de l’esprit sur le long terme. Il accueillera nouvellement le Noviciat des frères de Saint Jean d’Afrique. Pour que cette dimension spirituelle trouve des racines profondes et puisse s’incarner dans le cœur, les frères partagerons leur recherche de vérité et de contemplation à travers les trois sagesses : philosophique, théologique et mystique.


La mission de ce pôle de formation est d’aider les jeunes à ouvrir les yeux sur leurs capacités, leur redonner la possibilité de se projeter et de rêver en leur proposant un modèle de croissance équilibré, en les formant au sein même du travail, de l’entreprenariat, du travail en commun et du leadership, en vue de leur permettre de créer de l’emploi dans leur région d’origine. Ce pôle doit accompagner dans la tradition de l’Ecole Saint Jean, toutes les dimensions de la personne humaine, réconciliant la dimension intellectuelle avec la dimension pratique et technique. Il n’y a pas d’expérience plus structurante pour un jeune que celle de produire quelque chose de beau et bien fait en coopération et au service d’autrui avec comme conséquence de pouvoir se nourrir et vivre décemment grâce à ce travail. Le chaume, la taille de pierres locales, le paysagisme, la ferme agropastorale et l’apiculture composent les écoles-métiers à ce jour.


Sa vocation est de proposer un foyer de lumière humaine, spirituelle et pratique, source de recherche de la vérité et de l’excellence et en même temps une possibilité de ressourcement et de repos en harmonie avec la beauté et la nature ; il se veut également d’être un lieu d’échange et de transmission du savoir. Ce centre de ressourcement et d’échanges est situé dans le cadre magnifique d’une réserve naturelle et sera doté de 80 chambres, de 5 bungalows, d’un restaurant et d’une salle de conférence. Un église de 200 places sera également construite. La lumen Valley veut intégrer dans son éthique du tourisme le fait de recevoir pour pouvoir donner avec le préalable de pouvoir vraiment se reposer humainement et spirituellement. Créateur de liens, de cadre propice aux rencontres proposera aux touristes nouvellement emplis d’apporter leurs compétences au Centre ou à l’école des métiers. Ce véritable espace de gratuité « du donner et du recevoir » que la société d’aujourd’hui n’offre que rarement, créera de nouvelles opportunités.


Permettre à la jeunesse africaine, à travers l’expérience de la formation dans le travail et de la croissance en commun, à retrouver confiance en eux, entre eux et en dieu
Favoriser une communion profonde par des échanges mutuels, entre les différentes générations, ethnies, niveaux sociaux divers
Offrir un terrain concret d’expérimentation de l’alliance entre nature, technologie, personne humaine et Dieu
Sortir de l'enclavement des territoires en apportant un développement responsable, solidaire et écologique
Encourager l’entrepreneuriat social et solidaire qui repose sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire
Assurer un accompagnement personnalisé et familial voire financier dans le cas de création d’activités pour chaque jeune dès la fin de sa formation à l’école des Arts et des métiers
Privilégier la production locale et notamment une gastronomie de qualité en majorité bio qui participe au ressourcement du corps
Accorder une grande importance à l’énergie renouvelable et au respect de l’environnement tant par l’architecture que par l’usage des ressources naturelles : utilisation de chaume et pierres locales, construction d’un château d’eau, installation de panneaux solaires, ...


L’ensemble du projet est coordonné par le Père Étienne Boudet de la communauté Saint Jean qui en est l’initiateur (à droite, sur la photo). Ordonné prêtre en 1994, il a été envoyé au Togo en septembre 2001. La fondation d’une paroisse universitaire à Lomé (capitale du pays) présentait un grand défi de construction matérielle et d’édification humaine: le chantier allait en effet s’étendre sur 8 années (édification de l’église paroissiale, de la Médiathèque Jean Paul II, de l’agora Senghor,…) en parallèle avec la mise en place de la pastorale pour les universitaire.


En mai 2016 le chapitre général de la congrégation Saint Jean vote une nouvelle fondation à Kara au Togo (projet Lumen Valley). C’est sans doute l’expérience vécue à Lomé permise par la Providence qui conduit la congrégation à lancer ce projet ambitieux pour l’annonce de la Bonne Nouvelle et plus largement pour la jeunesse togolaise et les plus démunis de la région de la KARA. Notons aussi qu’après la fondation de Lomé, la congrégation compte à ce jour près de 40 frères Togolais ce qui témoigne aussi de la ferveur et de la générosité de ce peuple.
Le Père Etienne Boudet a été rejoint depuis le mois de novembre 2017 par le Père Jean Maximilien Pignol qui revient au Togo après avoir passé 6 ans au Mexique.


De nombreux experts (ingénieurs et financiers) venus de France et d’ailleurs proche de la communauté Saint Jean se relaient sur place afin de conseiller au mieux ces moines bâtisseurs.
Le diocèse de Kara est un des partenaires du projet et permet ainsi l’insertion dans l’Eglise locale, dans un effort commun de d’Evangélisation et de développement.

Le plan de financement de la dernière phase de construction du Centre de ressourcement et d'échanges, générateur de liens, se présente comme suit :

À noter qu'une trésorerie tampon de 436 K€ est disponible dans l'attente de la collecte des dons futurs. Elle permettra d'assurer, si besoin, la finalisation du Centre avant son ouverture prévue en janvier 2023. L'ensemble des éléments financiers du prévisionnel est décrit dans le Document d'Information Réglementaire et Synthétique (DIRS) à votre disposition en cliquant sur "Dossier d'investissement".

7
CredoFunders
130 000 €
Sur 950 000 €

Risques : perte en capital, illiquidité, risques opérationnels.help
Rang de la dette : obligations seniors non-sécurisées.help
Frais à la charge de l'investisseur TTC : 12 € pour la signature électronique des contrats

Montant minimum : 500 €
Montant maximum : 500.000 € selon le profil investisseur.
Les personnes physiques et les personnes morales peuvent prêter (entreprises, associations, fonds de dotation, fondations, ...)


Taux d'intérêt annuel brut : 3,5% brut annuel

Durée de remboursement : 8 ans à compter de la mise à disposition des fonds.

Fréquence des remboursements : Remboursement annuel du capital après un différé de 3 ans et paiement annuel des intérêts dès la 1ère année.


Fiche d’identité de l'Emetteur

Raison sociale : Congrégation Saint Jean
Forme juridique : La Congrégation Saint Jean est une association loi 1901 enregistrée sous le N°387499577
Adresse : Notre Dame de Rimont 71390 Fley - FRANCE



Avertissements
L'investissement obligataire comportent des risques de perte partielle ou totale du capital investi ou prêté, des risques d'illiquidité (la revente des titres n'est pas garantie, elle peut être incertaine voire impossible et le remboursement des prêts n'est pas garanti, il peut être incertain voire impossible) et le retour sur investissement dépend de la réussite du projet financé. CREDOFUNDING ne garantit pas vos investissements et vos prêts. Nous vous conseillons de diversifier vos investissements et vos prêts, d'investir / prêter une partie non significative de votre épargne et d'investir / prêter des sommes dont vous n'aurez pas besoin.

Fiscalité des particuliers (depuis le 01/01/2018)
  • Prélèvements sociaux de 17,2%
  • Taux forfaitaire d'impôt sur le revenu de 12,8% (hors dispense)

Description

L’Église ne peut se contenter d’établir le constat. Elle n’a pas pour vocation de résoudre les problèmes économiques à l’échelle d’une nation mais comme elle le fit magistralement pour l’Europe et d’autres continents, l’Église apporte une lumière au cœur des luttes de ce monde et se doit de poser des témoins concrets, souvent de manière prophétique pour indiquer des voies sur le long terme. Avec 50 à 60% de la population qui est au-dessous de 20 ans, l’Afrique fait face à un défi majeur. La Lumen Valley est un modèle clef pour répondre aux enjeux de développement des prochaines années.


Après la fondation à Fribourg (Suisse), c’est à Rimont dans le diocèse d’Autun que les frères s’installent, faisant de ce lieu la maison-mère de la communauté. Et c’est dans le diocèse de Fréjus-Toulon que le premier prieuré sera fondé en 1981, à Cotignac. Leur charisme s’inspire de la figure et des écrits du disciple Saint-Jean. Il se résume ainsi : À la suite de l’apôtre Jean, vivre ensemble en amis du Christ et témoigner de sa lumière et de son amour.


Présents dans 6 pays africains et pleinement conscients des enjeux immenses devant nous, les frères de Saint Jean souhaitent offrir à la jeunesse africaine une lumière d’avenir créative et profonde : « cette lumière viendra illuminer de l’intérieur la formation au sein du travail, les échanges mutuels, la contemplation de la nature et la recherche de la vérité ; ainsi vécues, ces expériences conduiront à la confiance renouvelée, à l’espérance et à la communion ».


Pour bâtir cet avenir et être vecteur d’espérance et d’épanouissement, la Lumen Valley regroupe en un même lieu trois piliers fondateurs : spiritualité, formation et échange. Le premier acte prend racine au Togo dans la région de Kara.



Le monastère a pour fin d’être et d’offrir une source de vie spirituelle, de recherche de la vérité et une présence de prière, d’écoute fraternelle et de permettre l’accompagnement des personnes et la cohérence du projet global au niveau de l’esprit sur le long terme. Il accueillera nouvellement le Noviciat des frères de Saint Jean d’Afrique. Pour que cette dimension spirituelle trouve des racines profondes et puisse s’incarner dans le cœur, les frères partagerons leur recherche de vérité et de contemplation à travers les trois sagesses : philosophique, théologique et mystique.


La mission de ce pôle de formation est d’aider les jeunes à ouvrir les yeux sur leurs capacités, leur redonner la possibilité de se projeter et de rêver en leur proposant un modèle de croissance équilibré, en les formant au sein même du travail, de l’entreprenariat, du travail en commun et du leadership, en vue de leur permettre de créer de l’emploi dans leur région d’origine. Ce pôle doit accompagner dans la tradition de l’Ecole Saint Jean, toutes les dimensions de la personne humaine, réconciliant la dimension intellectuelle avec la dimension pratique et technique. Il n’y a pas d’expérience plus structurante pour un jeune que celle de produire quelque chose de beau et bien fait en coopération et au service d’autrui avec comme conséquence de pouvoir se nourrir et vivre décemment grâce à ce travail. Le chaume, la taille de pierres locales, le paysagisme, la ferme agropastorale et l’apiculture composent les écoles-métiers à ce jour.


Sa vocation est de proposer un foyer de lumière humaine, spirituelle et pratique, source de recherche de la vérité et de l’excellence et en même temps une possibilité de ressourcement et de repos en harmonie avec la beauté et la nature ; il se veut également d’être un lieu d’échange et de transmission du savoir. Ce centre de ressourcement et d’échanges est situé dans le cadre magnifique d’une réserve naturelle et sera doté de 80 chambres, de 5 bungalows, d’un restaurant et d’une salle de conférence. Un église de 200 places sera également construite. La lumen Valley veut intégrer dans son éthique du tourisme le fait de recevoir pour pouvoir donner avec le préalable de pouvoir vraiment se reposer humainement et spirituellement. Créateur de liens, de cadre propice aux rencontres proposera aux touristes nouvellement emplis d’apporter leurs compétences au Centre ou à l’école des métiers. Ce véritable espace de gratuité « du donner et du recevoir » que la société d’aujourd’hui n’offre que rarement, créera de nouvelles opportunités.


Permettre à la jeunesse africaine, à travers l’expérience de la formation dans le travail et de la croissance en commun, à retrouver confiance en eux, entre eux et en dieu
Favoriser une communion profonde par des échanges mutuels, entre les différentes générations, ethnies, niveaux sociaux divers
Offrir un terrain concret d’expérimentation de l’alliance entre nature, technologie, personne humaine et Dieu
Sortir de l'enclavement des territoires en apportant un développement responsable, solidaire et écologique
Encourager l’entrepreneuriat social et solidaire qui repose sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire
Assurer un accompagnement personnalisé et familial voire financier dans le cas de création d’activités pour chaque jeune dès la fin de sa formation à l’école des Arts et des métiers
Privilégier la production locale et notamment une gastronomie de qualité en majorité bio qui participe au ressourcement du corps
Accorder une grande importance à l’énergie renouvelable et au respect de l’environnement tant par l’architecture que par l’usage des ressources naturelles : utilisation de chaume et pierres locales, construction d’un château d’eau, installation de panneaux solaires, ...


L’ensemble du projet est coordonné par le Père Étienne Boudet de la communauté Saint Jean qui en est l’initiateur (à droite, sur la photo). Ordonné prêtre en 1994, il a été envoyé au Togo en septembre 2001. La fondation d’une paroisse universitaire à Lomé (capitale du pays) présentait un grand défi de construction matérielle et d’édification humaine: le chantier allait en effet s’étendre sur 8 années (édification de l’église paroissiale, de la Médiathèque Jean Paul II, de l’agora Senghor,…) en parallèle avec la mise en place de la pastorale pour les universitaire.


En mai 2016 le chapitre général de la congrégation Saint Jean vote une nouvelle fondation à Kara au Togo (projet Lumen Valley). C’est sans doute l’expérience vécue à Lomé permise par la Providence qui conduit la congrégation à lancer ce projet ambitieux pour l’annonce de la Bonne Nouvelle et plus largement pour la jeunesse togolaise et les plus démunis de la région de la KARA. Notons aussi qu’après la fondation de Lomé, la congrégation compte à ce jour près de 40 frères Togolais ce qui témoigne aussi de la ferveur et de la générosité de ce peuple.
Le Père Etienne Boudet a été rejoint depuis le mois de novembre 2017 par le Père Jean Maximilien Pignol qui revient au Togo après avoir passé 6 ans au Mexique.


De nombreux experts (ingénieurs et financiers) venus de France et d’ailleurs proche de la communauté Saint Jean se relaient sur place afin de conseiller au mieux ces moines bâtisseurs.
Le diocèse de Kara est un des partenaires du projet et permet ainsi l’insertion dans l’Eglise locale, dans un effort commun de d’Evangélisation et de développement.

Le plan de financement de la dernière phase de construction du Centre de ressourcement et d'échanges, générateur de liens, se présente comme suit :

À noter qu'une trésorerie tampon de 436 K€ est disponible dans l'attente de la collecte des dons futurs. Elle permettra d'assurer, si besoin, la finalisation du Centre avant son ouverture prévue en janvier 2023. L'ensemble des éléments financiers du prévisionnel est décrit dans le Document d'Information Réglementaire et Synthétique (DIRS) à votre disposition en cliquant sur "Dossier d'investissement".

7
CredoFunders
130 000 €
Sur 950 000 €

Risques : perte en capital, illiquidité, risques opérationnels.help
Rang de la dette : obligations seniors non-sécurisées.help
Frais à la charge de l'investisseur TTC : 12 € pour la signature électronique des contrats

Montant minimum : 500 €
Montant maximum : 500.000 € selon le profil investisseur.
Les personnes physiques et les personnes morales peuvent prêter (entreprises, associations, fonds de dotation, fondations, ...)


Taux d'intérêt annuel brut : 3,5% brut annuel

Durée de remboursement : 8 ans à compter de la mise à disposition des fonds.

Fréquence des remboursements : Remboursement annuel du capital après un différé de 3 ans et paiement annuel des intérêts dès la 1ère année.


Fiche d’identité de l'Emetteur

Raison sociale : Congrégation Saint Jean
Forme juridique : La Congrégation Saint Jean est une association loi 1901 enregistrée sous le N°387499577
Adresse : Notre Dame de Rimont 71390 Fley - FRANCE



Avertissements
L'investissement obligataire comportent des risques de perte partielle ou totale du capital investi ou prêté, des risques d'illiquidité (la revente des titres n'est pas garantie, elle peut être incertaine voire impossible et le remboursement des prêts n'est pas garanti, il peut être incertain voire impossible) et le retour sur investissement dépend de la réussite du projet financé. CREDOFUNDING ne garantit pas vos investissements et vos prêts. Nous vous conseillons de diversifier vos investissements et vos prêts, d'investir / prêter une partie non significative de votre épargne et d'investir / prêter des sommes dont vous n'aurez pas besoin.

Fiscalité des particuliers (depuis le 01/01/2018)
  • Prélèvements sociaux de 17,2%
  • Taux forfaitaire d'impôt sur le revenu de 12,8% (hors dispense)