Bar loader
30
CredoFunders
4 350 €
Sur 5 000 €

Votre don donne droit à une réduction fiscale de 66 % et est acquis par le Porteur de projet quelle que soit l'issue de la campagne. Fin prévue le : 26/04/2017

Description

Les Grandes Orgues de la Basilique Saint-Martin de Tours, histoire d'une renaissance



Année 1956: installation de l'orgue et concert d'inauguration donné par Maurice Duruflé


En Septembre 1956, Pierick Houdy, Directeur du Conservatoire de Tours, constate que l'orgue de Louis Bonn, installé en 1902, nécessite une cure de jouvence administrée par le "docteur" Beuchet, célèbre facteur d'orgue. Le diagnostic propose un traitement long et onéreux. A l'instigation de son secrétaire, M.Beuchet propose au Recteur de la Basilique d'acquérir un orgue auprès des soeurs de l'Institut du Bon-Sauveur de Caen. Une aubaine, d'autant plus que M. Beuchet se fait fort de terminer les travaux pour la fête de Saint Martin, le 11 Novembre. Les travaux se terminent le 10 Novembre et le 11 Novembre "retentissent pour la première fois les grandes nouvelles orgues de Saint Martin" sous les doigts de Pierick Houdy. Le 1er Décembre 1956, la musique de l'orgue de 27 jeux emplit la basilique et ravit les oreilles des auditeurs venus pour le concert d'inauguration. Pierick Houdy donne "une improvisation fine et brillante de style moderne, sur un thème de Noël approprié au temps de l'Avent". Le programme de Maurice Duruflé est quant à lui plus éclectique: Couperin, J.S. Bach, G.-F. Haendel, Buxtehude, Schumann, César Franck, Louis Vierne et des oeuvres de Duruflé lui-même. Le concert s'est conclu par la majesté du Te Deum de Tournemire.



Les travaux de 1977


En 1976, la canicule altère profondément l'instrument: les tuyaux d'anche sont affaissés, l'orgue est très empoussiéré, certains tuyaux s'effondrent, d'autres restent muets. Les travaux sont alors confiés à la Manufacture tourangelle de grandes orgues et sont exécutés en 1977: révision de la tuyauterie, de la mécanique, de la machine Barker, construction d'un nouveau pédalier et modificatiion de la composition de l'instrument dans une esthétique néo-classique. Le basson de 16 est remplacé par une fourniture de 4 rangs, la quinte du grand-orgue est transformée en larigot Le concert inaugural a lieu le dimanche 30 Octobre 1977, sous les doigts du virtuose André Fleury.


Trente ans passèrent. Les catastrophes se succédèrent: fuites d'eau provenant de la toiture et les canicules détériorèrent la mécanique, malgré les entretiens à répétition.



                                Un orgue, de multiples artistes


Le relevage de 2013


En 2008, Philippe Bataille, organiste et professeur au Conservatoire du Mans, est nommé titulaire de l'orgue de la Basilique. Il met alors toute son énergie au service de cet instrument et entame un dialogue constructif avec la Mairie de Tours. La Ville décide de financer ce chantier colossal à hauteur de 130 000€: démontage et remise en état de la tuyauterie, de la machine Barker, remplacement des pièces usées. La restauration prend le parti d'un retour à l'instrument d'origine et donc de réintégrer les deux jeux supprimés en 1977: le Basson 16' (à la place du larigot) au grand orgue et le Hautbois 8'(à la place de la sesquialtera). Ces deux jeux ont été retrouvés partiellement par Philippe Bataille en Normandie.


Le rôle de l'association ACCORD


Créée en 1979, l'Association pour la Connaissance et la Conservation des Orgues et leur Développement (ACCORD) oeuvre à la sauvegarde, la restauration et l'organisation de concerts d'orgue en Indre-et-Loire. La Prieure de la Communauté des Bénédictines du Sacré-Coeur de Montmartre (présente auprès de la Basilique Saint Martin de Tours), le Recteur de la Basilique et les bienfaiteurs sont membres de droit de l'association. En 2015, l'association ouvre de nouveaux travaux pour redonner à l'orgue de la Basilique tout son éclat d'antan. Soutenue par Touraine Mécénat Entreprises, ACCORD procède à l'achat d'une contrebasse 16' au pédalier; il s'agit d'un ensemble de très gros tuyaux en bois, dont les plus imposants atteignent une taille de 5 mètres!



Utilisation des fonds

5000€ pour la pose de la contrebasse 16' et pour que l'orgue de la Basilique Saint Martin retrouve son éclat d'antan !


30
CredoFunders
4 350 €
Sur 5 000 €

Votre don donne droit à une réduction fiscale de 66 % et est acquis par le Porteur de projet quelle que soit l'issue de la campagne. Fin prévue le : 26/04/2017


Pour tout don, un reçu fiscal
PARTICULIER

Vous bénéficiez d’une réduction de l’impôt sur le revenu égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable, reportable sur 5 ans (en vertu de la loi du 1er août 2013 relative au mécénat, art. 200 du CGI). Ainsi :
un don de 100 € vous coûte 33,6 € après déduction fiscale.


ENTREPRISE

Vous bénéficiez d’une réduction de l’impôt sur les sociétés égale à 60% du montant de votre don, dans la limite de 5°/oo de votre CA H.T., reportable sur 5 ans (en vertu de la loi du 1er août 2013 relative au mécénat, art. 238 du CGI).
ISF

Votre don ne permet pas de bénéficier d'une déduction fiscale en vertu de l'article 885-0 V bis A du CGI.


Pour tous les donateurs:
* Une invitation au concert inaugural (fin 2017)
* Les vêpres du dimanche de la Basilique Saint Martin seront chantées pour les donateurs CredoFunding
Pour les trente donateurs les plus généreux:
* Leur nom sera inscrit sur chacun des trente tuyaux de bois, placés de part et d'autre de l'orgue


Merci aux CredoFunder

P.B. 08/04/2017 - 12:18
Merci à nos très généreux donateurs! Nous vous portons dans nos prières, particulièrement à l'approche du Grand Mystère Pascal.
Anonyme 05/04/2017 - 10:52
Merci de vos prières
Anonyme 04/04/2017 - 22:52
Philippe, Tu as bien eu raison de solliciter les cousins! J'espère que le projet ira au bout et que tu pourras de nouveau donner toute la plénitude à cet instrument. Avec toute notre amitié. Philippe Genest
Anonyme 31/03/2017 - 11:37
Mettez le nom de Sainte Thérèse de l'enfant Jésus sur un des tuyaux !
P.B. 31/03/2017 - 12:08
Bonjour, cela sera fait! grand merci. UDP
Anonyme 28/03/2017 - 15:53
Soli Deo gloria

Description

Les Grandes Orgues de la Basilique Saint-Martin de Tours, histoire d'une renaissance



Année 1956: installation de l'orgue et concert d'inauguration donné par Maurice Duruflé


En Septembre 1956, Pierick Houdy, Directeur du Conservatoire de Tours, constate que l'orgue de Louis Bonn, installé en 1902, nécessite une cure de jouvence administrée par le "docteur" Beuchet, célèbre facteur d'orgue. Le diagnostic propose un traitement long et onéreux. A l'instigation de son secrétaire, M.Beuchet propose au Recteur de la Basilique d'acquérir un orgue auprès des soeurs de l'Institut du Bon-Sauveur de Caen. Une aubaine, d'autant plus que M. Beuchet se fait fort de terminer les travaux pour la fête de Saint Martin, le 11 Novembre. Les travaux se terminent le 10 Novembre et le 11 Novembre "retentissent pour la première fois les grandes nouvelles orgues de Saint Martin" sous les doigts de Pierick Houdy. Le 1er Décembre 1956, la musique de l'orgue de 27 jeux emplit la basilique et ravit les oreilles des auditeurs venus pour le concert d'inauguration. Pierick Houdy donne "une improvisation fine et brillante de style moderne, sur un thème de Noël approprié au temps de l'Avent". Le programme de Maurice Duruflé est quant à lui plus éclectique: Couperin, J.S. Bach, G.-F. Haendel, Buxtehude, Schumann, César Franck, Louis Vierne et des oeuvres de Duruflé lui-même. Le concert s'est conclu par la majesté du Te Deum de Tournemire.



Les travaux de 1977


En 1976, la canicule altère profondément l'instrument: les tuyaux d'anche sont affaissés, l'orgue est très empoussiéré, certains tuyaux s'effondrent, d'autres restent muets. Les travaux sont alors confiés à la Manufacture tourangelle de grandes orgues et sont exécutés en 1977: révision de la tuyauterie, de la mécanique, de la machine Barker, construction d'un nouveau pédalier et modificatiion de la composition de l'instrument dans une esthétique néo-classique. Le basson de 16 est remplacé par une fourniture de 4 rangs, la quinte du grand-orgue est transformée en larigot Le concert inaugural a lieu le dimanche 30 Octobre 1977, sous les doigts du virtuose André Fleury.


Trente ans passèrent. Les catastrophes se succédèrent: fuites d'eau provenant de la toiture et les canicules détériorèrent la mécanique, malgré les entretiens à répétition.



                                Un orgue, de multiples artistes


Le relevage de 2013


En 2008, Philippe Bataille, organiste et professeur au Conservatoire du Mans, est nommé titulaire de l'orgue de la Basilique. Il met alors toute son énergie au service de cet instrument et entame un dialogue constructif avec la Mairie de Tours. La Ville décide de financer ce chantier colossal à hauteur de 130 000€: démontage et remise en état de la tuyauterie, de la machine Barker, remplacement des pièces usées. La restauration prend le parti d'un retour à l'instrument d'origine et donc de réintégrer les deux jeux supprimés en 1977: le Basson 16' (à la place du larigot) au grand orgue et le Hautbois 8'(à la place de la sesquialtera). Ces deux jeux ont été retrouvés partiellement par Philippe Bataille en Normandie.


Le rôle de l'association ACCORD


Créée en 1979, l'Association pour la Connaissance et la Conservation des Orgues et leur Développement (ACCORD) oeuvre à la sauvegarde, la restauration et l'organisation de concerts d'orgue en Indre-et-Loire. La Prieure de la Communauté des Bénédictines du Sacré-Coeur de Montmartre (présente auprès de la Basilique Saint Martin de Tours), le Recteur de la Basilique et les bienfaiteurs sont membres de droit de l'association. En 2015, l'association ouvre de nouveaux travaux pour redonner à l'orgue de la Basilique tout son éclat d'antan. Soutenue par Touraine Mécénat Entreprises, ACCORD procède à l'achat d'une contrebasse 16' au pédalier; il s'agit d'un ensemble de très gros tuyaux en bois, dont les plus imposants atteignent une taille de 5 mètres!



Utilisation des fonds

5000€ pour la pose de la contrebasse 16' et pour que l'orgue de la Basilique Saint Martin retrouve son éclat d'antan !


30
CredoFunders
4 350 €
Sur 5 000 €

Votre don donne droit à une réduction fiscale de 66 % et est acquis par le Porteur de projet quelle que soit l'issue de la campagne. Fin prévue le : 26/04/2017


Pour tout don, un reçu fiscal
PARTICULIER

Vous bénéficiez d’une réduction de l’impôt sur le revenu égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable, reportable sur 5 ans (en vertu de la loi du 1er août 2013 relative au mécénat, art. 200 du CGI). Ainsi :
un don de 100 € vous coûte 33,6 € après déduction fiscale.


ENTREPRISE

Vous bénéficiez d’une réduction de l’impôt sur les sociétés égale à 60% du montant de votre don, dans la limite de 5°/oo de votre CA H.T., reportable sur 5 ans (en vertu de la loi du 1er août 2013 relative au mécénat, art. 238 du CGI).
ISF

Votre don ne permet pas de bénéficier d'une déduction fiscale en vertu de l'article 885-0 V bis A du CGI.


Pour tous les donateurs:
* Une invitation au concert inaugural (fin 2017)
* Les vêpres du dimanche de la Basilique Saint Martin seront chantées pour les donateurs CredoFunding
Pour les trente donateurs les plus généreux:
* Leur nom sera inscrit sur chacun des trente tuyaux de bois, placés de part et d'autre de l'orgue


Merci aux CredoFunder

P.B. 08/04/2017 - 12:18
Merci à nos très généreux donateurs! Nous vous portons dans nos prières, particulièrement à l'approche du Grand Mystère Pascal.
Anonyme 05/04/2017 - 10:52
Merci de vos prières
Anonyme 04/04/2017 - 22:52
Philippe, Tu as bien eu raison de solliciter les cousins! J'espère que le projet ira au bout et que tu pourras de nouveau donner toute la plénitude à cet instrument. Avec toute notre amitié. Philippe Genest
Anonyme 31/03/2017 - 11:37
Mettez le nom de Sainte Thérèse de l'enfant Jésus sur un des tuyaux !
P.B. 31/03/2017 - 12:08
Bonjour, cela sera fait! grand merci. UDP
Anonyme 28/03/2017 - 15:53
Soli Deo gloria