Bar loader
28
CredoFunders
4 621 €
Sur 8 000 €

Votre don donne droit à une réduction fiscale de 66 % et est acquis par le Porteur de projet quelle que soit l'issue de la campagne. Fin prévue le : 19/03/2017

Description

Le foyer des handicapés

Le foyer des handicapés de Tanjomoha a pour double objectif de préparer ces jeunes à la vie active et de traiter leur handicap. Les handicapés ne peuvent pas travailler dans les rizières comme les autres jeunes de leur âge : trouver un métier rémunérateur implique donc de les former plus spécifiquement et selon leurs possibilités. C’est ainsi qu’a été créée une petite école technique où sont enseignées la menuiserie, la couture et la broderie. Ceux qui ont les capacités sont bien sûr accompagnés dans les études secondaires. En parallèle, Tanjomoha s’efforce d’améliorer leur motricité : séance de rééducation quotidienne obligatoire et opérations chirurgicales.



Le traitement du handicap

Les jeunes handicapés viennent aussi à Tanjomoha dans le but de traiter leur handicap. Nous mettons tout en œuvre pour y parvenir par les contrôles et les opérations orthopédiques, la rééducation et la fabrication de matériel orthopédique

  • placeLes opérations orthopédiques

    Un certain nombre de jeunes n'ont pas été opérés lorsqu'ils étaient petits et doivent subir une intervention chirurgicale, pratiquée depuis quelques années à l'hôpital Héninstoa de Vohipeno par un chirurgien français. Une quinzaine de personnes sont opérées chaque année en moyenne. Parmi les opérations les plus courantes figurent les séquelles de polio, les pieds bots, les pieds équins et les traumatismes divers.

  • placeLa rééducation

    Chaque jeune handicapé doit pratiquer la rééducation une heure par jour selon les indications des médecins, dans une salle aménagée à cet effet. C'est une Sœur, Fille de la Charité, qui, avec ses deux assistantes, dirige la rééducation.

  • placeLa cordonnerie orthopédique

    La cordonnerie orthopédique de Tanjomoha a pour vocation d'équiper les handicapés du foyer, mais aussi ceux de l'extérieur. Les quatre techniciens appareilleurs qui y travaille confectionnent ou réparent chaque année des centaines de chaussures orthopédiques, d'attelles, de prothèses, de cannes canadiennes, etc.



Les formations

Les jeunes du Foyer des handicapés doivent quitter Tanjomoha avec un métier. Certains d'entre eux ont besoin, avant d'intégrer un cursus de formation professionnelle, de suivre des cours d'alphabétisation. Ensuite, selon leurs capacités, tous suivent l'un des trois parcours suivants : l'Ecole Ménagère, l'Atelier Menuiserie ou les études secondaires et supérieures.

  • placeL'Alphabétisation


    Les jeunes qui ne sont pas allés à l'école commencent par apprendre à lire, écrire et compter pendant un ou deux ans, sous la conduite d'une institutrice spécialisée. Ils pourront ensuite commencer la formation professionnelle de leur choix sur trois ans.

  • placeL'Ecole Ménagère

    La majorité des jeunes handicapés choisissent d'étudier la coupe-couture et la broderie pendant 3 ans afin d'acquérir une réelle compétence dans ces domaines. Ils réalisent toutes sortes de vêtements pour hommes, femmes et enfants, ainsi que des nappes brodées et articles divers. Ils étudient de plus d'autres matières comme le dessin, l'hygiène alimentaire, l'économie domestique, la puériculture, la cuisine et le jardinage. A la fin de leurs études, ils reçoivent une machine à coudre afin de pouvoir immédiatement se mettre à travailler et gagner leur vie.


  • placeL'Atelier Menuiserie

    Les garçons dont le handicap n'est pas trop lourd peuvent étudier la menuiserie pendant trois ans, afin de devenir des ouvriers qualifiés, réellement compétents dans leur domaine. Pendant deux années, ils apprennent à travailler avec des outils à main (scies, marteaux, ciseaux à bois, etc.). En troisième année, ils apprennent à travailler sur machines à bois, ce qui leur permettra de travailler, de se faire embaucher dans des menuiseries en ville ou de se mette à leur compte. Ils sont capables de fabriquer toutes sortes de meubles, chaises, tables, portes à panneaux, volets, fenêtres, etc. Ils apprennent aussi la fonte de marmites, la petite forge et le jardinage, ainsi que des matières théoriques telles que la technologie du bois, l'économie domestique, etc. A la fin de leurs études, ils reçoivent une caisse à outils pour pouvoir se lancer dans la vie active.




Historiquement...

Situé à l'entrée de la petite ville de Vohipeno, sur la côte Sud-Est de Madagascar, le Foyer de Tanjomoha a été créé en 1986 à l'initiative du Père Vincent Carme dans le but de donner une formation professionnelle à des jeunes handicapés physiques et d'assurer le traitement de leur handicap.


Le Foyer s'est ensuite diversifié


Il accueille aujourd'hui des jeunes orphelins (Foyer Deguise), des jeunes issus de villages considérés comme des parias (Foyer de Carme), des malades de toutes sortes (Foyer Manasoa pour les pauvres, Tsararivotra pour les tuberculeux, et un centre d'accueil des malades mentaux). De plus, il s'implique fortement dans le développement local (relance agricole, reconstruction post-cyclonique, reforestation, etc.).


La philosophie du foyer

Inspiré par le message évangélique de l'amour du prochain, le Foyer de Tanjomoha accueille les personnes les plus démunies de cette région sans distinction de races, de sexes, de convictions religieuses ou idéologiques.
Notre objectif ? Leur permettre de se préparer un avenir meilleur par les soins et l'éducation.


Le foyer agit autour de 3 axes :


  • Éduquer : trois centres à Tanjomoha même, plus des écoles à l'extérieur,
  • Soigner : trois centres à Tanjomoha,
  • Développer : de nombreux projets dans la région de Vohipeno.

Les serviteurs de Tanjomoha

Tanjomoha est dirigé actuellement par un lazariste, le Père Emeric Amyot d'Inville,
accompagné d'une équipe de deux Lazaristes, de quatre soeurs Filles de la Charité, assisté de deux coopérants Fidesco.
Sont également présents sur place 68 employés rémunérés.


La Congrégation de la Mission plus connue comme frères et prêtres Lazaristes est une communauté

de prêtres catholiques fondée par Saint Vincent de Paul en 1625 pour l'évangélisation des pauvres et la formation du clergé.
Ils sont environ 4000 dans le monde et servent dans 86 pays.


Les membres de la Communauté servent le Christ parmi les pauvres et les marginalisés.

Utilisation des fonds

L'objectif de cette campagne est de collecter les 8000 € manquants pour cette année sur un coût total estimé de 57 000 €.


A quoi servira votre don :


  • Nourrir un jeune handicapé pendant 1 an : 115€
  • Une paire de chaussure orthopédique coûte 25€
  • Une machine à coudre offerte en fin d'études : 70€
  • Une caisse à outil offerte en fin d'études : 100€
  • Une année de formation en menuiserie coûte 235€
  • Une année de formation en couture/broderie coûte 105€
  • Le coût total d'un jeune handicapé est en moyenne de 350€ par an

  • placeDépenses 2015-2016


  • placeNombre d'élèves handicapés pris en charges

    Voici quelques précisions sur les élèves handicapés accueillis à Tanjomoha durant l’année scolaire 2015-2016.
    Ils ont été au nombre total de 116 jeunes handicapés qui ont suivi des études (dont 74 garçons et 42 filles) :


    1) Alphabétisation : 15 jeunes handicapés (dont 8 garçons et 7 filles)
    2) Formation professionnelle : 67 jeunes handicapés (34 garçons et 33 filles) sur 80 élèves
    a) Ecole ménagère: 48 jeunes handicapés (dont 15 garçons et 33 filles) sur 57 élèves
    b) Menuiserie: 19 garçons handicapés sur 23 élèves
    3) Etudes secondaires: 26 jeunes handicapés (dont 25 garçons et 1 fille) sur 32 élèves.
    4) Enseignement supérieur : 8 étudiants handicapés (7 garçons et 1 fille).


    Il faut ajouter à cela 50 personnes handicapes en soins de longue durée à Tanjomoha :
    Enfants, jeunes et adultes qui, durant l’année septembre 2015 - août 2016, ont séjourné à Tanjomoha pour des soins (opérations, plâtre correcteurs ou/et rééducation) pour des séjours variant de 2 mois à 12 mois. Cela est sans compter les nombreuses personnes handicapées qui sont passées à Tanjomoha pour réparer leur matériel orthopédique ou pour faire des soins de santé.


    TOTAL des personnes handicapées prises en charge à Tanjomoha sur l’année 2015-2016 :
    - 116 jeunes qui ont étudié et ont traité leur handicap
    - 50 autres handicapés qui ont fait des soins seulement
    = 166 personnes handicapées prises en charge


MERCI POUR VOTRE SOUTIEN SI PRECIEUX !

28
CredoFunders
4 621 €
Sur 8 000 €

Votre don donne droit à une réduction fiscale de 66 % et est acquis par le Porteur de projet quelle que soit l'issue de la campagne. Fin prévue le : 19/03/2017


Ils nous soutiennent déjà :




Aumônerie de la ville de Sens


Pour tout don, un reçu fiscal
PARTICULIER

Vous bénéficiez d’une réduction de l’impôt sur le revenu égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable, reportable sur 5 ans (en vertu de la loi du 1er août 2013 relative au mécénat, art. 200 du CGI). Ainsi :
un don de 100 € vous coûte 33,6 € après déduction fiscale.


ENTREPRISE

Vous bénéficiez d’une réduction de l’impôt sur le revenu égale à 60% du montant de votre don, dans la limite de 5°/oo de votre CA H.T., reportable sur 5 ans (en vertu de la loi du 1er août 2013 relative au mécénat, art. 238 du CGI).

ISF

Votre don ne permet pas de bénéficier d'une déduction fiscale en vertu de l'article 885-0 V bis A du CGI.
Pour 70 € et plus

5 soutiens

Je donne une machine à coudre offerte en fin d'études

Pour 100 € et plus

2 soutiens

Je donne une caisse à outil offerte en fin d'études



Pour 105 € et plus

2 soutiens

Je donne pour financer une année de formation en couture / broderie


Pour 115 € et plus

3 soutiens

Je donne pour nourrir un jeune handicapé pendant 1 an

Pour 235 € et plus

2 soutiens

Je donne pour financer une année de formation en menuiserie

Pour 350 € et plus

3 soutiens

Je donne pour la prise en charge d'un jeune handicapé pendant 1 an


11 contributeurs n'ont pas choisi de contrepartie.

Merci aux CredoFunder

Anonyme 21/12/2016 - 12:28
Je souhaite à ces jeunes gens beaucoup de réussite. Joyeux Noël et que l'amour rayonne dans vos cœurs.
Anonyme 21/12/2016 - 09:42
arahabaina tratry ny Krismasy !
Anonyme 20/12/2016 - 19:43
Soyez assurés de mes prières!
Anonyme 13/12/2016 - 15:40
bravo pour cette initiative

Description

Le foyer des handicapés

Le foyer des handicapés de Tanjomoha a pour double objectif de préparer ces jeunes à la vie active et de traiter leur handicap. Les handicapés ne peuvent pas travailler dans les rizières comme les autres jeunes de leur âge : trouver un métier rémunérateur implique donc de les former plus spécifiquement et selon leurs possibilités. C’est ainsi qu’a été créée une petite école technique où sont enseignées la menuiserie, la couture et la broderie. Ceux qui ont les capacités sont bien sûr accompagnés dans les études secondaires. En parallèle, Tanjomoha s’efforce d’améliorer leur motricité : séance de rééducation quotidienne obligatoire et opérations chirurgicales.



Le traitement du handicap

Les jeunes handicapés viennent aussi à Tanjomoha dans le but de traiter leur handicap. Nous mettons tout en œuvre pour y parvenir par les contrôles et les opérations orthopédiques, la rééducation et la fabrication de matériel orthopédique

  • placeLes opérations orthopédiques

    Un certain nombre de jeunes n'ont pas été opérés lorsqu'ils étaient petits et doivent subir une intervention chirurgicale, pratiquée depuis quelques années à l'hôpital Héninstoa de Vohipeno par un chirurgien français. Une quinzaine de personnes sont opérées chaque année en moyenne. Parmi les opérations les plus courantes figurent les séquelles de polio, les pieds bots, les pieds équins et les traumatismes divers.

  • placeLa rééducation

    Chaque jeune handicapé doit pratiquer la rééducation une heure par jour selon les indications des médecins, dans une salle aménagée à cet effet. C'est une Sœur, Fille de la Charité, qui, avec ses deux assistantes, dirige la rééducation.

  • placeLa cordonnerie orthopédique

    La cordonnerie orthopédique de Tanjomoha a pour vocation d'équiper les handicapés du foyer, mais aussi ceux de l'extérieur. Les quatre techniciens appareilleurs qui y travaille confectionnent ou réparent chaque année des centaines de chaussures orthopédiques, d'attelles, de prothèses, de cannes canadiennes, etc.



Les formations

Les jeunes du Foyer des handicapés doivent quitter Tanjomoha avec un métier. Certains d'entre eux ont besoin, avant d'intégrer un cursus de formation professionnelle, de suivre des cours d'alphabétisation. Ensuite, selon leurs capacités, tous suivent l'un des trois parcours suivants : l'Ecole Ménagère, l'Atelier Menuiserie ou les études secondaires et supérieures.

  • placeL'Alphabétisation


    Les jeunes qui ne sont pas allés à l'école commencent par apprendre à lire, écrire et compter pendant un ou deux ans, sous la conduite d'une institutrice spécialisée. Ils pourront ensuite commencer la formation professionnelle de leur choix sur trois ans.

  • placeL'Ecole Ménagère

    La majorité des jeunes handicapés choisissent d'étudier la coupe-couture et la broderie pendant 3 ans afin d'acquérir une réelle compétence dans ces domaines. Ils réalisent toutes sortes de vêtements pour hommes, femmes et enfants, ainsi que des nappes brodées et articles divers. Ils étudient de plus d'autres matières comme le dessin, l'hygiène alimentaire, l'économie domestique, la puériculture, la cuisine et le jardinage. A la fin de leurs études, ils reçoivent une machine à coudre afin de pouvoir immédiatement se mettre à travailler et gagner leur vie.


  • placeL'Atelier Menuiserie

    Les garçons dont le handicap n'est pas trop lourd peuvent étudier la menuiserie pendant trois ans, afin de devenir des ouvriers qualifiés, réellement compétents dans leur domaine. Pendant deux années, ils apprennent à travailler avec des outils à main (scies, marteaux, ciseaux à bois, etc.). En troisième année, ils apprennent à travailler sur machines à bois, ce qui leur permettra de travailler, de se faire embaucher dans des menuiseries en ville ou de se mette à leur compte. Ils sont capables de fabriquer toutes sortes de meubles, chaises, tables, portes à panneaux, volets, fenêtres, etc. Ils apprennent aussi la fonte de marmites, la petite forge et le jardinage, ainsi que des matières théoriques telles que la technologie du bois, l'économie domestique, etc. A la fin de leurs études, ils reçoivent une caisse à outils pour pouvoir se lancer dans la vie active.




Historiquement...

Situé à l'entrée de la petite ville de Vohipeno, sur la côte Sud-Est de Madagascar, le Foyer de Tanjomoha a été créé en 1986 à l'initiative du Père Vincent Carme dans le but de donner une formation professionnelle à des jeunes handicapés physiques et d'assurer le traitement de leur handicap.


Le Foyer s'est ensuite diversifié


Il accueille aujourd'hui des jeunes orphelins (Foyer Deguise), des jeunes issus de villages considérés comme des parias (Foyer de Carme), des malades de toutes sortes (Foyer Manasoa pour les pauvres, Tsararivotra pour les tuberculeux, et un centre d'accueil des malades mentaux). De plus, il s'implique fortement dans le développement local (relance agricole, reconstruction post-cyclonique, reforestation, etc.).


La philosophie du foyer

Inspiré par le message évangélique de l'amour du prochain, le Foyer de Tanjomoha accueille les personnes les plus démunies de cette région sans distinction de races, de sexes, de convictions religieuses ou idéologiques.
Notre objectif ? Leur permettre de se préparer un avenir meilleur par les soins et l'éducation.


Le foyer agit autour de 3 axes :


  • Éduquer : trois centres à Tanjomoha même, plus des écoles à l'extérieur,
  • Soigner : trois centres à Tanjomoha,
  • Développer : de nombreux projets dans la région de Vohipeno.

Les serviteurs de Tanjomoha

Tanjomoha est dirigé actuellement par un lazariste, le Père Emeric Amyot d'Inville,
accompagné d'une équipe de deux Lazaristes, de quatre soeurs Filles de la Charité, assisté de deux coopérants Fidesco.
Sont également présents sur place 68 employés rémunérés.


La Congrégation de la Mission plus connue comme frères et prêtres Lazaristes est une communauté

de prêtres catholiques fondée par Saint Vincent de Paul en 1625 pour l'évangélisation des pauvres et la formation du clergé.
Ils sont environ 4000 dans le monde et servent dans 86 pays.


Les membres de la Communauté servent le Christ parmi les pauvres et les marginalisés.

Utilisation des fonds

L'objectif de cette campagne est de collecter les 8000 € manquants pour cette année sur un coût total estimé de 57 000 €.


A quoi servira votre don :


  • Nourrir un jeune handicapé pendant 1 an : 115€
  • Une paire de chaussure orthopédique coûte 25€
  • Une machine à coudre offerte en fin d'études : 70€
  • Une caisse à outil offerte en fin d'études : 100€
  • Une année de formation en menuiserie coûte 235€
  • Une année de formation en couture/broderie coûte 105€
  • Le coût total d'un jeune handicapé est en moyenne de 350€ par an

  • placeDépenses 2015-2016


  • placeNombre d'élèves handicapés pris en charges

    Voici quelques précisions sur les élèves handicapés accueillis à Tanjomoha durant l’année scolaire 2015-2016.
    Ils ont été au nombre total de 116 jeunes handicapés qui ont suivi des études (dont 74 garçons et 42 filles) :


    1) Alphabétisation : 15 jeunes handicapés (dont 8 garçons et 7 filles)
    2) Formation professionnelle : 67 jeunes handicapés (34 garçons et 33 filles) sur 80 élèves
    a) Ecole ménagère: 48 jeunes handicapés (dont 15 garçons et 33 filles) sur 57 élèves
    b) Menuiserie: 19 garçons handicapés sur 23 élèves
    3) Etudes secondaires: 26 jeunes handicapés (dont 25 garçons et 1 fille) sur 32 élèves.
    4) Enseignement supérieur : 8 étudiants handicapés (7 garçons et 1 fille).


    Il faut ajouter à cela 50 personnes handicapes en soins de longue durée à Tanjomoha :
    Enfants, jeunes et adultes qui, durant l’année septembre 2015 - août 2016, ont séjourné à Tanjomoha pour des soins (opérations, plâtre correcteurs ou/et rééducation) pour des séjours variant de 2 mois à 12 mois. Cela est sans compter les nombreuses personnes handicapées qui sont passées à Tanjomoha pour réparer leur matériel orthopédique ou pour faire des soins de santé.


    TOTAL des personnes handicapées prises en charge à Tanjomoha sur l’année 2015-2016 :
    - 116 jeunes qui ont étudié et ont traité leur handicap
    - 50 autres handicapés qui ont fait des soins seulement
    = 166 personnes handicapées prises en charge


MERCI POUR VOTRE SOUTIEN SI PRECIEUX !

28
CredoFunders
4 621 €
Sur 8 000 €

Votre don donne droit à une réduction fiscale de 66 % et est acquis par le Porteur de projet quelle que soit l'issue de la campagne. Fin prévue le : 19/03/2017


Ils nous soutiennent déjà :




Aumônerie de la ville de Sens


Pour tout don, un reçu fiscal
PARTICULIER

Vous bénéficiez d’une réduction de l’impôt sur le revenu égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable, reportable sur 5 ans (en vertu de la loi du 1er août 2013 relative au mécénat, art. 200 du CGI). Ainsi :
un don de 100 € vous coûte 33,6 € après déduction fiscale.


ENTREPRISE

Vous bénéficiez d’une réduction de l’impôt sur le revenu égale à 60% du montant de votre don, dans la limite de 5°/oo de votre CA H.T., reportable sur 5 ans (en vertu de la loi du 1er août 2013 relative au mécénat, art. 238 du CGI).

ISF

Votre don ne permet pas de bénéficier d'une déduction fiscale en vertu de l'article 885-0 V bis A du CGI.
Pour 70 € et plus

5 soutiens

Je donne une machine à coudre offerte en fin d'études

Pour 100 € et plus

2 soutiens

Je donne une caisse à outil offerte en fin d'études



Pour 105 € et plus

2 soutiens

Je donne pour financer une année de formation en couture / broderie


Pour 115 € et plus

3 soutiens

Je donne pour nourrir un jeune handicapé pendant 1 an

Pour 235 € et plus

2 soutiens

Je donne pour financer une année de formation en menuiserie

Pour 350 € et plus

3 soutiens

Je donne pour la prise en charge d'un jeune handicapé pendant 1 an


11 contributeurs n'ont pas choisi de contrepartie.

Merci aux CredoFunder

Anonyme 21/12/2016 - 12:28
Je souhaite à ces jeunes gens beaucoup de réussite. Joyeux Noël et que l'amour rayonne dans vos cœurs.
Anonyme 21/12/2016 - 09:42
arahabaina tratry ny Krismasy !
Anonyme 20/12/2016 - 19:43
Soyez assurés de mes prières!
Anonyme 13/12/2016 - 15:40
bravo pour cette initiative