Bar loader
9
CredoFunders
1 623 €
Sur 15 000 €

Votre don donne droit à une réduction fiscale de 66 % et est acquis par le Porteur de projet quelle que soit l'issue de la campagne. Fin prévue le : 01/06/2017

Une école pour les enfants de Bujumbura au Burundi

Description

Présentation de l’association OASIS Mère de Miséricorde

L’association OASIS Mère de Miséricorde a été créée en février 2007 pour soutenir le projet de construction d'un orphelinat au Burundi, dans sa capitale Bujumbura.


Son objectif est d’aider les nombreuses familles burundaises en difficulté, animées par l’esprit de charité mais limitées dans leurs mouvements par la pauvreté, la faim, les aléas climatiques de la nature, les différentes maladies périodiques ou endémiques. Cette situation est en particulier le résultat de la guerre civile que le pays a traversé.


Beaucoup d’enfants ont perdu leurs parents ou ces derniers, même s’ils vivent encore, n’ont pas la possibilité physique ou économique pour les élever dignement. Le risque est alors important que les enfants évoluent vers la délinquance.


Ce projet est porté depuis l'origine par le Père André Runobagaza qui a dû passer plusieurs années en France puis en Italie de 2001 à 2007, pour des raisons de santé et de sécurité personnelles. Dès que la situation sur place a été plus favorable, le Père André a pu rentrer dans son pays et mettre en œuvre son projet.


Pour organiser le fonctionnement de son action sur place, le Père André a créé localement la fondation OASI MUVYEYI W'IKIGONGWE. Cette fondation s'appuie essentiellement sur les fonds collectés par l'Association OASIS Mère de Miséricorde en France, l'Association Madre della divina Misericordia en Italie, ainsi que par des amis de la fondation au Burundi et dans d'autres pays (Canada, Suisse).


Les réalisations depuis la création de l’association

2007 : achat de la Maison de l'OASI MUVYEYI W’IKIGONGWE à Bujumbura (BURUNDI)


La maison de l‘OASI MUVYEYI W’IKIGONGWE a été acquise en 2007, afin d'accueillir les premiers enfants. Elle a été inaugurée le 8 décembre 2007. La maison est située dans la ville de Bujumbura, capitale du pays, dans le quartier de MUTANGA NORD, Avenue Nyanzuki, non loin de l’Eglise de la Sainte Trinité et du sanctuaire marial des Pères de Schoenstat.



2008: premiers travaux d'aménagement dans la maison de Bujumbura (extension des installations sanitaires)


Avec bientôt 22 enfants accueillis, il devenait urgent de compléter les installations sanitaires existantes. En effet, la maison acquise pour loger les enfants était à l'origine une maison d'habitation familiale.
L'installation de 3 W.C. supplémentaires, d'une douche et d'une buanderie a donc été réalisée au mois de septembre et octobre 2008.



2010-2013 : construction d'un nouveau bâtiment


Après l'achat de la première maison en 2007, un deuxième chantier a été engagé avec la construction sur le même terrain, d'une seconde maison pour faire face à l'accroissement régulier du nombre d'enfants accueillis. Les travaux se sont déroulés sur la période 2010/2013.


Dans la première phase, ont été construits deux dortoirs pour garçons et filles, un réfectoire, une cuisine et une buanderie. Par la suite, les constructions se sont poursuivies selon les possibilités financières afin des réaliser une chapelle, dix chambres pour les sœurs accompagnant la mission, deux salles d’étude et un secrétariat.


Les travaux ont été achevés en septembre 2013. Ces travaux ont pu être réalisés grâce au soutien particulier de l'Associazione Madre della divina Misericordia en Italie.



Actuellement, l’orphelinat accueille 31 enfants (17 garçons et 14 filles). L’effectif a dépassé les 50 enfants les années précédentes, mais le gouvernement a récemment incité les établissements de ce type à trouver des familles d’accueil pour les enfants. Certains enfants sont donc retournés dans des familles qui les ont accueillis. Toutefois, ces familles n’ont souvent pas les moyens de les scolariser. L’orphelinat continue dans ce cas à financer les fournitures scolaires et les frais de scolarisation.


Achat et location d’un terrain pour réaliser des cultures vivrières


Par ailleurs, un terrain a été acheté et un autre loué à l'extérieur de Bujumbura pour réaliser des cultures vivrières qui sont autant de ressources bienvenues pour l'alimentation des enfants.



La culture du riz sur le terrain acheté par la fondation a permis de produire certaines années jusqu’à 2,5 tonnes de riz, permettant autant d'économies sur l'achat de la nourriture.


Utilisation des fonds

Notre nouveau projet de construction d’une école dans la banlieue de Bujumbura

Le projet présenté est celui de la construction d’un ensemble scolaire comprenant une école primaire et une école secondaire afin de donner aux enfants une éducation convenable et digne.


Pourquoi un tel projet ?


Les écoles publiques de l’Etat, comme celles où sont actuellement scolarisés les orphelins, sont surchargées et comptent de 60 à 80 élèves par classe. Cette situation est très dommageable pour les élèves car les enseignants ne peuvent encadrer correctement autant d’enfants et cela entraine inévitablement une baisse de niveau.


Souvent, les enfants dont les parents ne sont pas en mesure de les éduquer car handicapés, malades ou simplement très pauvres ou marginalisés par la société comme les pygmées, abandonnent l’école par manque d’argent ou par faute de nourriture.


Les écoles prévues par le projet seront régies par une Convention signée par le Gouvernement du Burundi et par l’Eglise Catholique. Elles feront partie des écoles dites : « Ecoles Sous Convention Catholique ». Cette convention permet au gestionnaire de recruter lui-même les enseignants. Ces écoles pourront donc dispenser une éducation de qualité aux enfants accueillis à l’orphelinat mais également, aux enfants des familles les plus démunies des environs. Aider les plus pauvres reste toujours l’objectif de la Fondation.


Les constructions envisagées

Le projet prévoit la construction de 9 classes correspondant à nos cycles « primaire » et « collège » et 3 classes correspondant à notre cycle « lycée ».


Un ingénieur a réalisé bénévolement les plans des écoles et le devis estimatif des travaux qui s’élève à 173 000 €.


Le financement du projet

La Fondation OASI MUVYEYI W'IKIGONGWE a pu bénéficier pour le financement des réalisations antérieures, de dons importants de la part de donateurs particuliers. Aujourd'hui, nous devons trouver d'autres sources de financement car les possibilités de l'association Oasis Mère de Miséricorde et de son homologue en Italie, sont limitées.


Le père fondateur a reçu de sa famille, comme participation à l’œuvre de l’orphelinat, un terrain de 1,50 ha à Nyambuye, à 5 kms de l’orphelinat actuel, sur lequel les écoles seront implantées.


En guise de contribution, la population locale a déjà fabriqué 300.000 briques l’été dernier et a rassemblé des matériaux de construction : sable, gravier, pierres de construction. Elle s’engage à continuer à offrir son aide au fur et à mesure de l’avancement des travaux.


Il est prévu d’engager une première tranche de travaux qui permettra de réaliser les 3 premières classes.




Sa réalisation nécessite un financement de 43 000€. Les fonds actuellement disponibles localement s’élèvent à 13 000€. Il reste donc 30 000€ à trouver.


Compte tenu des différents soutiens espérés par ailleurs, nous recherchons un financement de 15 000€.


Dans le cas où la collecte de dons serait supérieure à l’objectif, la réalisation de la tranche suivante pourrait être engagée.


Le budget de fonctionnement sera réduit, le salaire des enseignants étant pris en charge par l’Etat dans le cadre de la Convention passée avec le Diocèse.



Sainte Teresa de Calcutta nous encourage de ses paroles:

« Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan.
Mais si cette goutte n'existait pas dans l'océan, elle manquerait».


9
CredoFunders
1 623 €
Sur 15 000 €

Votre don donne droit à une réduction fiscale de 66 % et est acquis par le Porteur de projet quelle que soit l'issue de la campagne. Fin prévue le : 01/06/2017

Merci aux CredoFunder

Anonyme 05/04/2017 - 01:12
Que ma petite contribution aide à l'aboutissement de votre projet, pour les enfants.
Anonyme 15/03/2017 - 12:09
Que Dieu vous garde!
Oasis de Miséricorde 15/03/2017 - 14:24
Nous vous remercions sincèrement pour votre don.

Une école pour les enfants de Bujumbura au Burundi

Description

Présentation de l’association OASIS Mère de Miséricorde

L’association OASIS Mère de Miséricorde a été créée en février 2007 pour soutenir le projet de construction d'un orphelinat au Burundi, dans sa capitale Bujumbura.


Son objectif est d’aider les nombreuses familles burundaises en difficulté, animées par l’esprit de charité mais limitées dans leurs mouvements par la pauvreté, la faim, les aléas climatiques de la nature, les différentes maladies périodiques ou endémiques. Cette situation est en particulier le résultat de la guerre civile que le pays a traversé.


Beaucoup d’enfants ont perdu leurs parents ou ces derniers, même s’ils vivent encore, n’ont pas la possibilité physique ou économique pour les élever dignement. Le risque est alors important que les enfants évoluent vers la délinquance.


Ce projet est porté depuis l'origine par le Père André Runobagaza qui a dû passer plusieurs années en France puis en Italie de 2001 à 2007, pour des raisons de santé et de sécurité personnelles. Dès que la situation sur place a été plus favorable, le Père André a pu rentrer dans son pays et mettre en œuvre son projet.


Pour organiser le fonctionnement de son action sur place, le Père André a créé localement la fondation OASI MUVYEYI W'IKIGONGWE. Cette fondation s'appuie essentiellement sur les fonds collectés par l'Association OASIS Mère de Miséricorde en France, l'Association Madre della divina Misericordia en Italie, ainsi que par des amis de la fondation au Burundi et dans d'autres pays (Canada, Suisse).


Les réalisations depuis la création de l’association

2007 : achat de la Maison de l'OASI MUVYEYI W’IKIGONGWE à Bujumbura (BURUNDI)


La maison de l‘OASI MUVYEYI W’IKIGONGWE a été acquise en 2007, afin d'accueillir les premiers enfants. Elle a été inaugurée le 8 décembre 2007. La maison est située dans la ville de Bujumbura, capitale du pays, dans le quartier de MUTANGA NORD, Avenue Nyanzuki, non loin de l’Eglise de la Sainte Trinité et du sanctuaire marial des Pères de Schoenstat.



2008: premiers travaux d'aménagement dans la maison de Bujumbura (extension des installations sanitaires)


Avec bientôt 22 enfants accueillis, il devenait urgent de compléter les installations sanitaires existantes. En effet, la maison acquise pour loger les enfants était à l'origine une maison d'habitation familiale.
L'installation de 3 W.C. supplémentaires, d'une douche et d'une buanderie a donc été réalisée au mois de septembre et octobre 2008.



2010-2013 : construction d'un nouveau bâtiment


Après l'achat de la première maison en 2007, un deuxième chantier a été engagé avec la construction sur le même terrain, d'une seconde maison pour faire face à l'accroissement régulier du nombre d'enfants accueillis. Les travaux se sont déroulés sur la période 2010/2013.


Dans la première phase, ont été construits deux dortoirs pour garçons et filles, un réfectoire, une cuisine et une buanderie. Par la suite, les constructions se sont poursuivies selon les possibilités financières afin des réaliser une chapelle, dix chambres pour les sœurs accompagnant la mission, deux salles d’étude et un secrétariat.


Les travaux ont été achevés en septembre 2013. Ces travaux ont pu être réalisés grâce au soutien particulier de l'Associazione Madre della divina Misericordia en Italie.



Actuellement, l’orphelinat accueille 31 enfants (17 garçons et 14 filles). L’effectif a dépassé les 50 enfants les années précédentes, mais le gouvernement a récemment incité les établissements de ce type à trouver des familles d’accueil pour les enfants. Certains enfants sont donc retournés dans des familles qui les ont accueillis. Toutefois, ces familles n’ont souvent pas les moyens de les scolariser. L’orphelinat continue dans ce cas à financer les fournitures scolaires et les frais de scolarisation.


Achat et location d’un terrain pour réaliser des cultures vivrières


Par ailleurs, un terrain a été acheté et un autre loué à l'extérieur de Bujumbura pour réaliser des cultures vivrières qui sont autant de ressources bienvenues pour l'alimentation des enfants.



La culture du riz sur le terrain acheté par la fondation a permis de produire certaines années jusqu’à 2,5 tonnes de riz, permettant autant d'économies sur l'achat de la nourriture.


Utilisation des fonds

Notre nouveau projet de construction d’une école dans la banlieue de Bujumbura

Le projet présenté est celui de la construction d’un ensemble scolaire comprenant une école primaire et une école secondaire afin de donner aux enfants une éducation convenable et digne.


Pourquoi un tel projet ?


Les écoles publiques de l’Etat, comme celles où sont actuellement scolarisés les orphelins, sont surchargées et comptent de 60 à 80 élèves par classe. Cette situation est très dommageable pour les élèves car les enseignants ne peuvent encadrer correctement autant d’enfants et cela entraine inévitablement une baisse de niveau.


Souvent, les enfants dont les parents ne sont pas en mesure de les éduquer car handicapés, malades ou simplement très pauvres ou marginalisés par la société comme les pygmées, abandonnent l’école par manque d’argent ou par faute de nourriture.


Les écoles prévues par le projet seront régies par une Convention signée par le Gouvernement du Burundi et par l’Eglise Catholique. Elles feront partie des écoles dites : « Ecoles Sous Convention Catholique ». Cette convention permet au gestionnaire de recruter lui-même les enseignants. Ces écoles pourront donc dispenser une éducation de qualité aux enfants accueillis à l’orphelinat mais également, aux enfants des familles les plus démunies des environs. Aider les plus pauvres reste toujours l’objectif de la Fondation.


Les constructions envisagées

Le projet prévoit la construction de 9 classes correspondant à nos cycles « primaire » et « collège » et 3 classes correspondant à notre cycle « lycée ».


Un ingénieur a réalisé bénévolement les plans des écoles et le devis estimatif des travaux qui s’élève à 173 000 €.


Le financement du projet

La Fondation OASI MUVYEYI W'IKIGONGWE a pu bénéficier pour le financement des réalisations antérieures, de dons importants de la part de donateurs particuliers. Aujourd'hui, nous devons trouver d'autres sources de financement car les possibilités de l'association Oasis Mère de Miséricorde et de son homologue en Italie, sont limitées.


Le père fondateur a reçu de sa famille, comme participation à l’œuvre de l’orphelinat, un terrain de 1,50 ha à Nyambuye, à 5 kms de l’orphelinat actuel, sur lequel les écoles seront implantées.


En guise de contribution, la population locale a déjà fabriqué 300.000 briques l’été dernier et a rassemblé des matériaux de construction : sable, gravier, pierres de construction. Elle s’engage à continuer à offrir son aide au fur et à mesure de l’avancement des travaux.


Il est prévu d’engager une première tranche de travaux qui permettra de réaliser les 3 premières classes.




Sa réalisation nécessite un financement de 43 000€. Les fonds actuellement disponibles localement s’élèvent à 13 000€. Il reste donc 30 000€ à trouver.


Compte tenu des différents soutiens espérés par ailleurs, nous recherchons un financement de 15 000€.


Dans le cas où la collecte de dons serait supérieure à l’objectif, la réalisation de la tranche suivante pourrait être engagée.


Le budget de fonctionnement sera réduit, le salaire des enseignants étant pris en charge par l’Etat dans le cadre de la Convention passée avec le Diocèse.



Sainte Teresa de Calcutta nous encourage de ses paroles:

« Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan.
Mais si cette goutte n'existait pas dans l'océan, elle manquerait».


9
CredoFunders
1 623 €
Sur 15 000 €

Votre don donne droit à une réduction fiscale de 66 % et est acquis par le Porteur de projet quelle que soit l'issue de la campagne. Fin prévue le : 01/06/2017

Merci aux CredoFunder

Anonyme 05/04/2017 - 01:12
Que ma petite contribution aide à l'aboutissement de votre projet, pour les enfants.
Anonyme 15/03/2017 - 12:09
Que Dieu vous garde!
Oasis de Miséricorde 15/03/2017 - 14:24
Nous vous remercions sincèrement pour votre don.