Chargement...

Pourquoi ces différentes actions au BENIN ? 

Lors d'un séjour de 2 mois en 2013 d'un prêtre béninois le père Simplice BOCO qui regrettait de voir tant d'enfants de sa nouvelle paroisse en pleine brousse à GUINAGOUROU non scolarisés, un challenge a été lancé sur ma paroisse St-Julien sur Vilaine de financer 3 classes au RDC et qui a été mené à bien en 2015 . Aujourd'hui, grâce à l'initiative d 'une ass . espagnole, l'étage permet de recevoir 3 nouvelles classes et à ce jour avec la 5ème classe , cette école St-Julien accueille 200 enfants . Pour la recherche de fonds une ass. SU TII SOMI -(AIDONS-NOUS) a été crée dont je suis le président actuellement. Je suis le curé de cette paroisse depuis 8 ans. J'ai suivi l'évolution des travaux et de l'école , puis du pensionnat qui s'est ouvert l'an passé et qui reçoit 30 pensionnaires à partir de 4 ans dont 10 orphelins , par des visites annuelles avec un des membres de l'association. Lors de notre séjour en février dernier, cette nécessité d'avoir l'eau courante grâce à un château d'eau s'est fait ressentir avec acuité et devient, comme le souligne , le père Charles GOUNOU, une urgence, pour la santé des enfants et des familles.


Inscrit le 12/09/2018
NOYAL SUR VILAINE